Conférence Quand L’art de manager devient une science, Vendredi 12 décembre à 18H45

Conférence Vendredi 12 décembre à 18H45,
à la tronche au Chalet Club 5 rue Doyen Gosse La tronche
( entrée angle doyen Gosse et chemin Hébert )

NB : Réservation conférence  sur Doodle:

lien INSA (20 places) http://doodle.com/aeqq394eq8f8aftu

Réservation restaurant menu 25€ (40 places) http://doodle.com/8b5uiqkmq4y9fmpg
Le débat peut être continuer autour d’un menu à 25€, de 20H45 – 22H00
Réservation restaurant sur Doodle, clôturée Jeudi 11 décembre à 12H !!!

SUJET :
Le dernier livre de Robert Michit,
Quand L’art de manager devient une science

Post Face du livre :

« Le management, c’est d’abord une affaire d’intuition… »
« La difficulté, c’est d’articuler sciences dures et sciences molles… »
« Le management est d’abord une affaire de charisme… »
« // est impossible de prédire les phénomènes sociaux et économiques… »
« Dans le business rien n’est vrai, il n’y a pas de règles …. »

Contre ces stéréotypes dominants de la littérature et de la pensée sociale en management, l’ouvrage contribue à mettre en exergue des lois qui gouvernent les phénomènes étudiés dans ce champ : au même titre qu’en physique quantique, les phénomènes, ici socio-organisationnels, seraient régulés par une suite de lois répondant à un principe d’incertitude. La démarche proposée permet de fait une anticipation précise des événements. La découverte de ce gouvernement des phénomènes sociaux par des lois a été rendue possible par une confrontation progressive, régulière, de l’approche en construction à une multitude de situations de management.
Les auteurs démontrent à travers la suite des analyses précises de la multitude de situations de management évoquées, que chaque situation est gouvernée par la loi de cette même situation. Cette loi découle de la combinaison de six autres lois : loi de communication spontanée et productive, loi des univers de relation, loi des autorités, loi d’actions, loi d’identité, la loi du processus décisionnel.
Cependant cette démarche induit un changement radical de posture : plaçant l’action des professionnels à l’origine de tous les événements présents dans les organisations, les changements s’opèrent principalement par la responsabilité des acteurs et secondairement par la modification des conditions de travail. Enfin, la démarche managériale éprouvée met en avant comme outil majeur l’explicitation des actions des partenaires alors que les tendances spontanées du management vont sur l’explication, la démonstration, la sollicitation du raisonnement, le conseil et l’évaluation.
Pour autant, les auteurs ne délivrent pas une démarche de toute puissance. Bien au contraire, ils proposent des outils permettant aux managers d’analyser les risques et d’éviter l’écueil régulier des injonctions paradoxales, qui génèrent fatigue et tension au-delà des forces de récupération de chacun de leurs collaborateurs.
C’est tout l’enjeu de cet ouvrage de permettre à chaque lecteur une appropriation fine des six lois et des méthodes associées.

Intervenant, Robert Michit,
a une formation de physicien. Cette formation lui a permis de fonder ses recherches sur l’humain dans le cadre des approches expérimentales et éthologiques de la psychologie scientifique et appliquée. Puis il soutient, une thèse de doctorat en théologie morale dans laquelle, il explore les réponses faites, dans les différentes sociétés de l’antiquité jusqu’à nos jours, à la pauvreté morale et physique. Puis il se penche sur les facteurs de la prise de décisions-. Pour en trouver leur fondement, ses recherches se centrent sur les quatre disciplines de la psychologie (.psychologie clinique, psychologie du développement, psychologie sociale et cognitive. Il conclut ce parcours avec une thèse en psychologie sociale dans laquelle il montre que les décisions sont pour une pari le fruit d’un déterminisme social opéré par les représentations sociales, Cependant de par son expérience clinique et par celle d’accompagnateur-formateur de managers, il montre que les décisions sont les conséquences d’un sujet acteur ayant accepté ses déterminations sociales [historiques et conjoncturelles) comme le creuset de sa liberté. Pour lui, la liberté de l’acteur n;a de cesse de combiner les contraintes pour réaliser une histoire propre. La détermination prise, dans son double sens (contrainte et volonté), est la quintessence même de sa théorie de l’accompagnement et de sa pratique de résolution de problèmes complexes portés par les individus ou les organisations.
Organisateur, Fabrice Coutard:
Autodidacte, Animateur, Mediateur, Artisan, Travailleur Social, et bientôt consultant.
Depuis plus 20 ans dans le développement personnel.
Passion: découvrir et partager, enseignement et pratique, autour de la connaissance de soi.
Une association en création, afin de faire découvrir bénévolement! des professionnels s’inscrivant dans une volonté de rendre leur art accessible au plus grand nombre …
Un engagement, des conférences avec des conférenciers vous proposant, un exercice, un outil, une interrogation, une pensée qui vous accompagnera dans votre quotidien.

J’ai rencontré Robert Michit dans le cadre de l’analyse de la pratique professionnelle (Accueil d’urgence de mineurs).
Fort d’années d’expériences de collaboration, de formations et de rencontres multiples avec des coachs, thérapeutes, psychologues, je ne m’attendais plus à découvrir des outils permettant d’évaluer précisément les compétences, le potentiel, et d’amener un public considéré comme perdu à devenir acteur de son changement.

Fabrice Coutard 06 60 48 18 33
co-organisé par l’association des ingénieurs INSA groupe Dauphiné Savoie